Comment choisir un vélo elliptique adapté à vos besoins ?

Que ce soit pour perdre du poids, se muscler ou renforcer son système cardio-vasculaire, le vélo elliptique est un outil extrêmement efficace. Son utilisation étant aujourd’hui très répandue, on trouve un grand choix de modèles sur le marché. Au vu du nombre de modèles disponibles et de la complexité des caractéristiques de chaque produit, il est difficile de s’y retrouver. Pour vous aider dans le choix de votre vélo elliptique, nos équipes ont créé un guide simple qui vous permettra d’identifier et de comprendre les principaux critères à considérer. Il existe 5 critères qui seront déterminants dans le choix de votre vélo elliptique.


Sommaire

L'ESSENTIEL À SAVOIR


1. La taille de la foulée

2. Le poids de la roue d'inertie

3. Le type de freinage

    3.1  Freinage magnétique manuel

    3.2  Freinage magnétique motorisé

    3.3  Freinage électromagnétique

4. Console, connectivité et programmes

     4.1 Console

     4.2 Programmes d’entraînement

     4.3 Connectivité et applications

5. Roue à l’avant ou à l’arrière ?

6. Pour aller plus loin

L'ESSENTIEL À SAVOIR

Ci dessous un résumé des 5 principaux critères à connaitre pour choisir son vélo elliptique :


  • La taille de la foulée: il faut choisir une taille de foulée adaptée à sa propre taille. Attention : on pourra s'adapter facilement à une foulée trop grande, mais à l'inverse, une foulée trop petite sera inconfortable et contre productive.
  • Le poids de la roue d'inertie : plus ce poids est important, plus le mouvement sera fluide et agréable.
  • Le type de freinage : il peut être manuel ou motorisé. Le freinage manuel est surtout présent sur les modèles d'entrée de gamme. Contrairement au freinage motorisé, il ne permet pas au vélo d'ajuster la résistance automatiquement pour augmenter la difficulté au cours d'un programme enregistré.
  • La taille et la lisibilité de la console, la présence de programmes d'entraînement et la possiblité de connecter son appareil à des applications d'entraînement sont des critères à prendre en compte en fonction de vos envies et besoins.
  • Les modèles à roue à l'avant présentent généralement de plus grandes amplitudes de foulée que ceux avec roue à l'arrière. Le mouvement entre ces deux types de produit est légèrement différent. Si vous prenez bien en compte la longueur de foulée qu'il vous faut, le fait que la roue soit à l'avant ou à l'arrière n'est pas indispensable à prendre en compte. 

La taille de la foulée

Chaque vélo possède une taille de foulée définie. Il est important que cette taille de foulée corresponde à votre taille pour garantir un mouvement optimal. Voilà une estimation des tailles de foulées recommandées par taille d’utilisateur :


Taille de l'utilisateur

Taille de la foulée du vélo elliptique

moins de 1,65m

29 à 37 cm

entre 1,66 m et 1,79m

38 à 50cm

Plus de 1,80m

50cm et plus


Si vous hésitez entre plusieurs tailles, ou que plusieurs personnes utiliseront votre vélo elliptique, il faut savoir qu’on s’adaptera plus facilement à un vélo trop grand qu’a un vélo trop petit. En effet, un vélo trop grand demandera un peu plus de travail pour accomplir une foulée, ce qui n’est pas gênant dans le cas d’un utilisateur sans problème majeur de mobilité. Par exemple, en salle de sport, les vélos elliptiques ont généralement une foulée de 50 cm ou plus, pour correspondre à un maximum d’utilisateurs. En revanche, un vélo trop petit ne recrutera pas tous les muscles souhaités et pourra mettre l’utilisateur dans une mauvaise posture, ce qui sera totalement contre productif. 

Il sera également indispensable de vérifier le poids maximum d’utilisateur à ne pas dépasser.

Le poids de la Roue d’inertie

La roue d’inertie entraîne le mouvement du vélo et de l’utilisateur. Plus elle est lourde, plus le mouvement est fluide et naturel. Une roue trop légère donne un mouvement peu maîtrisé et inconfortable.

Attention : il ne faut pas confondre la roue d’inertie et la masse d’inertie qui inclut la roue d’inertie, mais également tous les autres éléments en mouvements, comme les pédales et les poignées par exemple. Une masse d'inertie importante, donnera un vélo plus lourd et généralement plus stable, mais le principal critère responsable de la fluidité du mouvement est bien le poid de la roue d'inertie


Voilà une estimation du niveau de confort et des utilisations possibles en fonction du poids de la roue d’inertie :

Poids de la roue d'inertie

Niveau de confort

Utilisation possible

Inferieur à 3 kg

Mauvais

Non recommandé

Entre 3 kg et 6 kg

Basique

Occasionnel

Entre 6 kg et 8 kg 

Bon

Régulier

Supérieur à 8 kg

Très bon à excellent

Régulier à intensif

Plus on s’entraîne fréquemment, plus ce critère est important. Cependant, un confort important apporté par une roue d’inertie lourde rendra l’entraînement plus appréciable même pour une utilisation occasionnelle. Ce critère est à ajuster en fonction de votre envie de confort et de votre budget.

Le type de freinage

La difficulté de pédalage est gérée par un système de freinage de la roue qui crée de la résistance. Il existe trois types de freinage :

Freinage magnétique manuel

On tourne une molette manuellement et la résistance augmente. Sur ce type de vélo elliptique, on n’aura pas de programme qui fait varier automatiquement la difficulté.

Freinage magnétique motorisé

On appuie sur des boutons sur la console pour faire varier la difficulté. Ce type de vélo elliptique propose des programmes qui font automatiquement varier la difficulté.

Freinage électromagnétique

Il fonctionne comme le freinage magnétique motorisé. Ce type de vélo elliptique propose des programmes qui font automatiquement varier la difficulté. Ce système est plus haut de gamme que le précédent car il est plus silencieux et plus durable dans le temps.

Pour ce critère, la principale question à se poser est : est-ce que je souhaite avoir des programmes qui font automatiquement varier la difficulté ? Si oui, alors on s’orientera vers les deux derniers types de freinage. Nous verrons dans la partie suivante l’intérêt d’avoir ce type de programme.

Console, connectivité et programmes

Console

La console est la tour de contrôle du vélo. Elle affiche les mesures prises comme le temps d’entraînement et les calories brûlées, mais permet également de choisir la difficulté d’entraînement ou le programme souhaité. Il faut que la console soit d’une taille suffisante et propose un affichage clair pour être confortable à utiliser. Les photos des modèles permettent de voir clairement comment se présente la console.

Programmes d’entraînement

Un critère de choix est la présence ou non de programmes d’entraînements. Ils permettent de rendre les séances plus ludiques et dynamiques en vous fixant des objectifs et en variant les degrés d’intensité. Ils sont selon nous un vrai avantage, pour tout type d’utilisateur. Cependant, si vous être un utilisateur occasionnel, et que vous souhaitez faire varier l’intensité uniquement manuellement, alors vous n’avez pas besoin de programmes d’entraînement.

Connectivité et applications

Certains vélos peuvent se connecter à des applications mobiles, tablette ou ordinateur. Ces applications ont trois fonctions principales :

  • Suivre ses données d’entraînement (durée et intensité d’effort, calories brûlées, etc.) facilement pour analyser ses performances et sa progression.
  • Se voir évoluer dans des environnements virtuels avec des fonctionnalités de jeux, ou des environnements naturels réalistes comme des parcours dans des lieux surprenants (plage, foret, montagne etc). La résistance du vélo peut alors s'ajuster autmatiquement en fonction du terrain et de la pente, ce qui donne l'impression d'être réellement sur le parcours projeté.  
  • Recevoir des cours ou des conseils durant sa séance via l’application.

Ces fonctionnalités sont un gros avantage pour rendre plus ludiques ses entraînements. S’amuser durant un entrainement aide à rester motivé et à atteindre ses objectifs. Ils ne sont en revanche pas utiles aux personnes qui n’utilisent pas ce type de technologie.

Roue à l’avant ou à l’arrière ?

À la base, tous les vélos elliptiques avaient une roue à l’arrière. Depuis plusieurs années, la roue à l’avant s’est démocratisée. La différence entre les deux réside dans la forme du mouvement : avec la roue à l’avant, le mouvement est plus allongé, et donc moins arrondi. Il est assez semblable au mouvement du ski de fond et ski de randonnée. Ce type de mouvement permet des foulées plus longues et est donc bien adapté aux personnes de grande taille. Il est également adapté aux personnes de taille moyenne. Si vous mesurez moins de 1,65 m, alors il faut éviter les roues à l’avant qui auront pour la plupart une foulée trop grande. 

Ce critère est à relativiser, car avec les deux types de vélo elliptique, vous pourrez sans problème vous entraîner de la manière souhaitée, que votre objectif soit la perte poids, le renfoncement musculaire ou l’amélioration de vos performances.


Vous avez maintenant en main les 5 critères principaux à prendre en compte dans le choix de votre vélo. Si vous trouvez le vélo qui correspond à ces critères, vous ne vous tromperez pas. Si vous souhaitez aller plus loin dans l’analyse des caractéristiques des modèles, vous pouvez lire la partie suivante.

Pour aller plus loin

Voilà une liste de critères secondaires qui peuvent avoir leur importance en fonction de vos besoins spécifiques :

  • Poids total de la machine : plus le poids total est élevé, plus le vélo sera stable, et donc confortable à utiliser. En revanche, si vous avez besoin de le déplacer fréquemment, le poids devra être plus limité.
  • Poingées mobiles, fixes ou les deux ? Les poingées mobiles sont les poignées classiques du vélo elliptique qui permettent de mobiliser le haut du corps en même temps que le bas. Tous les vélos en sont équipés. Les poignées fixes permettent  de ne pas bouger le haut du corps pour accentuer le travail sur le bas du corps. Cela peut être très intéressant selon les objectifs de l’utilisateur. Nous vous recommandons de choisir un modèle qui possède les deux types de poignées pour vous laisser la possibilité de varier les exercices
  • Capteur cardiaque : ils se trouvent généralement sur les poignées et mesurent votre fréquence cardiaque. C’est un super indicateur pour observer vos progressions cependant si vous n’avez pas l’objectif d’analyser vos performances et votre progression, il n’est pas indispensable.
  • Détails pratiques : roulette pour déplacement facile, possibilité de plier le vélo pour le ranger facilement, support pour tablette ou smartphone, etc. sont autant de détails qui peuvent avoir leur importance en fonction de vos besoins et de vos envies.